Stratégie internet et réseaux sociaux: Le fossé des valeurs

fév 17th, 2010 | By | Category: réseaux sociaux, Stratégie internet

Je reviens tout juste du 3e Mardi à Montréal ou Tara Hunt nous présentait ‘Yes I do mind the gap’. (Oui, le fossé me dérange.)  Je suis tombé en amour avec Tara. Elle est crédible, transparente et terriblement sympathique. Un modèle sur le web.

Son analyse du modèle social m’a fait réfléchir. Elle présente l’idée qu’il y a un fossé entre les valeurs fondamentales des internautes sociaux et des compagnies qui essayent de les courtiser. Elle m’a fait rire en comparant les entreprises à des touristes en visite sur les réseaux sociaux. Je trouve la comparaison tellement juste.

C’est la rencontre des valeurs ici qui crée le fossé.

D’un coté les valeurs corporatives:

  • Profit
  • Rentabilité
  • Efficacité
  • Compétivité
  • Contrôle
  • Gestion du risque
  • etc.

De l’autre, des valeurs humaines:

  • Compassion
  • Générosité
  • Liberté
  • Courage
  • Fidélité
  • etc.

C’est tout un fossé qui sépare les touristes des locaux..

Je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec la saga entourant TOYOTA. Je pense que c’est un exemple flagrant du fossé qui sépare la compagnie de ses clients. Je ne peux m’empêcher de penser qu’ils ont manqué une opportunité extraordinaire de transformer leur mésaventure en capital de sympathie. Que serait-il arrivé si TOYOTA avait rempli le fossé dès le départ et avait fait preuve de transparence? Et s’ils étaient descendus de leur piédestal pour nous rejoindre et nous parler?

Qu’est-ce qui les a empêchés d’essayer quelque chose de nouveau? Les valeurs: Contrôle, gestion du risque, rentabilité. Que serait-il arrivé s’ils avaient fait preuve de: Compassion, courage, fidélité? Je ne peux m’imaginer le capital de sympathie qu’ils auraient construit autour de leur marque.

Les valeurs, c’est probablement la prochaine règle avec laquelle on mesurera les entreprises. Celles qui sauront remplir ce fossé et devenir un des nôtres auront le dessus du pavé.

Tara travaille a la rédaction de son prochain livre:’ Happiness as Your Business Model’ (Le bonnheur comme modèle d’affaires) . J’ai bien hâte de lire ça…

Je vous invite à explorer le blogue de Tara www.hosepigcow.com, une perle de sagesse dans l’univers web.

Lien vers l’article sur le blogue de Tara: Yes I do mind the gap

Merci à Michelle Sullivan du 3e Mardi pour cet évènement délicieux….

 

Dans un même ordre d’idée sur mon blogue:
Stratégie internet, les réseaux sociaux un pensez y bien.
Stratégie internet pour les affaires : L’humain derrière le clavier.
Les affaires : Les gens d’affaires sont confus

 

Tags: , , , , ,

  • alexandrabonan

    Bonjour Serge, j'étais également présente au Third Tuesday, je partage ton point de vue vis-à-vis de Tara qui a écrit un livre très intéressant que je te recommande de lire. J'ai aussi rédigé un article sur l'événement : http://www.go-referencement.org/conferences-et-

    • http://www.lesaffairesweb.com/ Serge Lachapelle

      Excellent article Alexandra…

  • sbedard

    Bonjour Serge,

    Je suis heureuse de voir ton intérêt pour ce positionnement, car ça fait 18 mois que je travaille sur un modèle que j'appelle l'indice de Présence. Nous sentons l'intérêt pour ce phénomène du bonheur au service du pont entre entreprises et clients. C'est rassurant non? C'est exactement ce que j'appelle le nouveau P du marketing : la Présence! Il y a maintenant le VP bonheur client et le VP bonheur employé guidé par le Chef de la Présence au sommet. Des réflexions qui convergent… je devrais travailler à la traduction anglaise ASAP avant que nous attendions les traductions françaises tant prisées par les Éditeurs Québécois. Vive les produits de chez nous qui finalement ont plein de bon sens lorsque véhiculés par les américains ou les canadiens anglais.
    Merci d'éduquer les réseauteurs!

    • http://www.lesaffairesweb.com/ Serge Lachapelle

      On est encore loin du VP Bonheur Sylvie…il y a du chemin à faire. Ce qui est moins évident c'est de mettre la théorie en pratique. Par exemple, comment gérer la transparence dans une grande entreprise comme TOYOTA? C'est évident qu'une personne seule ne peut devenir le porte-parole de Toyota…comment gérer la constance de cette présence, de cet amour du client. On est rendu dans la même problématique qu'avec le service a la clientèle. Ça fait des lunes qu'on essaye par toutes sortes de moyens d'uniformiser l'interaction client…on réussit plus ou moins puis c'est limité à une activité…

      Imagine répandre cet amour à tous les départements…C'est tellement loin des valeurs entrepreneuriales du moment que ce n’est même pas drôle…Je pense que ça va rester un modèle de niche encore longtemps…genre sous-vêtements de coton bio et autres patentes du genre…Je vois mal Bell se convertir en gentil robot demain matin…

      On arrivera à une balance éventuellement…on est à l'aube de quelque chose..On le sent, c'est en train de se définir. Comment ça finira?